Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 00:25

Du Vendredi 1er au Dimanche 3 Mars 2013

 

Le Festival International des Jeux

dans la chic ville de Cannes

DSC06229

Le lieu.

Le Palais des Festivals connu bien sûr pour accueillir le célèbre festival de cinéma est au coeur de la ville au bord de la Méditerranée. Et en ces temps d'hiver persistant, un peu de douceur faisait du bien au moral. A quand même 5 h de TGV depuis Paris, l'arrivée se fait en centre ville à 10 min à pied du salon. Bon là sur la photo c'est le premier jour mais après il a fait beau j'vous jure...DSC06158

Ouvert gratuitement de 10h à 20h, le salon laisse le temps au plus endurants de bien profiter sur 3 jours. Avec possibilité de restaurer sur place à des prix prohibitifs, on préférera sortir sur la pause déjeuner (plutôt vers 14h-15h heure où la foule se fait plus pressante) manger en centre ville à deux pas ou même apporter son casse croûte pour gagner du temps et des sous. DSC06275

DSC06225

Quels jeux ?

Bah de tout et même le pire. Retrouvez le programme officiel en cliquant ici.

Du jeu vidéo,

du jeu traditionnel en bois, 

du jeu de carte classique (bridge, belote...) avec des tournois,

du jeu de carte à collectionner avec des tournois aussi,

du jeu de rôle,

du wargame,   

du jeu-jouet version playmobil ou mattel,  

du jeu de société sous toutes ses formes (Monopoly, Times up, djeco...)

et surtout celle qui nous intéresse nous les jeux de plateau dénommés "modernes"

ou "nouvelle génération" comme l'annonce habilement l'éditeur Iello. DSC06251DSC06165DSC06237DSC06246DSC06273

DSC06200DSC06234International ?

Pour le jeu de société "moderne", le salon de Cannes est l'occasion pour le petit microcosme des éditeurs et auteurs de jeux francophones de se retrouver (même si on peut croiser quelques étrangers le salon reste de fait massivement national). Donc beaucoup de prototypes, de rendez vous, de présentation et de discussions entre pros et /ou sémi-pros.

 

Affluence.

Du monde dès le vendredi à la surprise de nombreux exposants, samedi de même mais avec la possibilité de trouver une table pour les gens un minimum patient. Un dimanche calme surtout avant le début d'aprem. Pas tant de monde que cela donc à première vue mais des choix de sécurité (de pure forme en plus) avec seulement deux portes ouvertes le matin incapables de créer un flux raisonnable. 20 minutes de queue au total pour entrer jeudi en matinée.

A l'intérieur, les différents espaces étaient très différemment fréquentés.

DSC06160

Remise de Prix.

Le salon est l'occasion tous les ans de remettre quelques prix dont l'As d'Or.

Une sélection que l'on ne va discuter ici même si l'on regrette d'avoir raté l'occasion d'essayer "Andor" (seulement 4 ou 5 tables pour un jeu assez long) , de très rares boites à vendre et même aucune visible le vendredi sur le stand de l'éditeur himself Iello malgré la présence de l'auteur qui n'a pas dû dédicacer grand chose !

Globalement un classement clairement orienté "gamer" limite "core". On remarquera au passage qu'une fois encore chaque gros éditeur et distributeur se retrouve nominé. Coïncidence? On notera que Cocktail Games a comme depuis quelques années fait sa propre remise des prix, une soirée semble t-il de plus en plus courue....

 DSC06217 DSC06216

DSC06201

Le stand Ludocortex.

Comme chaque année les t-shirts jaunes font découvrir tous les jeux de la sélection officielle et en profitent pour les vendre si possible, pas bête la guêpe mais c'est de bonne guerre dans la mesure où vraiment ils ne chôment pas et sont très accueillant et disponibles. L'éditeur Hurrican squatte aussi un peu de leur terrain pas par hasard et présentait deux jeux : Augustus (une vraie exclu) et Lady Alice (déjà à Essen). Le premier, un loto sauce romaine, un jeu rapide et simple, très agréable et pas prise de tête. Lady Alice jeu un peu d'enquête un peu de mémoire et beaucoup de bluff...au point que la première partie à 5 (pas la meilleure config pour débuter) s'étale. Mais bon un jeu univers Sherlock Holmes je ne pouvais que sortir mon portefeuille :)

DSC06167DSC06169

Nouveautés ?

En réalité assez peu (surtout pour les aficionados d'Essen ou les joueurs suivant de près les sorties) mais avec quand même l'opportunité d'y jouer (eu égard a une affluence assez grand public ou plus jeux videos) et de découvrir ou redécouvrir des jeux sortis à Essen puis reportés ou simplement francisés.

La plupart des éditeurs francophones sont là avec leur propre stand (comme Days of Wonder, Iello, Ystari, Pearl Games, Filosofia, Matagot, Blackrock, Ilopelli,Ludonaute, Sit Down, Gigamic, Cocktail Games, Bombyx...) ou par le biais de leur distributeur avec en tête Asmodee dont l'espace est conséquent ou encore Oya (distribuant notamment Ravensburger).

Exemple de Room 25 chez Matagot (déjà prévu pour Essen 2012) qui d'ailleurs était l'un des rares à se fendre cette année d'un goodie : une mini extension "audimat" constituée d'un dé évènement.

À titre de comparaison le salon d'Essen doit être au moins 5 fois plus grand mais la faudrait regarder les chiffres avec des dizaines et des dizaines de vraies nouveautés neuves.

DSC06172DSC06166DSC06194DSC06180DSC06177DSC06260DSC06173DSC06171DSC06198

Les médias.

Il faut le dire la couverture médiatique de ce festival international est assez réduite. Les médias locaux en parlent à peine, les nationaux l'évoque au mieux et encore. Vendredi soir, TFI, reportage à Cannes même : "ici il fait chaud et on mange en terrasse". ça valait vraiment le coup de dépêcher une équipe sur place ! Les médias spécialisés sont en revanche présents avec au premier chef Tric Trac pour le web mais aussi Plato pour la presse écrite.

DSC06179DSC06258

Des associations.

Bah en fait pas vraiment. A l'exception des comités organisateurs du FLIP de Parthenay ou du Festival Alchimie de Toulouse, (on notera l'absence de Paris est Ludique ou de Ludinord par exemple sans doute pas assez au sud pour cibler le public local...ou pas...) aucune association n'est vraiment visible sur le salon. Pas d'espace de jeu ouvert avec de gentils bénévoles timbrés pour passer 10h par jour à rabâcher des règles sur un stand empilant les boites jusqu'au plafond. On est bien sur un salon et pas vraiment sur un festival donc non ?

DSC06241DSC06242

Des boutiques.

Un peu mais pas tant que ça. Des boutiques locales un peu, quelques gros du e-commerce comme Ludikbazar et Ludocortex (mais pas de Philibert au passage...) déjà évoqué. Pas de soldeurs fous comme à Essen. Tous les éditeurs ne vendaient d'ailleurs pas leurs propres jeux directement sur leur stand. Les plus affamés pouvaient se replier sur les bon-becs...

DSC06274.JPGOn notera cependant la présence de ULULE, le site de "crowdfunding" made in France sur le modèle de "Kickstarter", signe des temps et de la percée de ce mode de financement dans l'édition actuelle.

DSC06239

Les offs.

Tous les soirs le "off" accueille dans les salons arrières du palais (espaces de tournoi, Scrabble et lotos...) beaucoup de prototypes, quelques déballages de jeu et surtout un monde de dingue. La salle du haut dévolue à la chose est vite saturée dès 21-22 h et on trouve refuge en bas sur des tables laissées libres des tournois et des wargames et jeux de rôles (très peu présents au final). Les éditeurs n'y font pas vraiment figure de prescripteur. Ils ont donné du reste toute la journée et se "contente" donc de faire du relationnel, de l'"entre soi" et d'essayer peut être de débusquer un ou deux prototypes éventuellement éditable. C'est donc avant tout la place des auteurs en quête d'éditeur ou juste la pour le plaisir de faire découvrir leur création et faire quelques réglages. On regrettera assez vite de ne pas être venu en groupe pour se poser quelque part ou de ne pas avoir davantage prévu sa venue tant les chaises font défaut.

DSC06220DSC06224DSC06153

Prototypes.

Au off surtout mais aussi dans le salon, de nombreuses tables proposent des prototypes plus au moins aboutis, pas toujours très engageant de prime abord, ni de second d'ailleurs même si certains font déjà de l'oeil :

-Découverte d'un futur Repos production pour Essen 2013 semblerait il, "concept" un jeu malin entre le Times up et le comptability (?) Très prometteur même si un peu répétitif selon les choix des joueurs.

-Un jeu de tchache présenté par Hervé Marly (qui à dit "encore", bande de médisant!)

-Un jeu de cartes + reprenant la thématique et les illustrations de Corto Maltese mais à première vue un thème un peu plaqué pour le moment.

-Un exemplaire de Rampage très beau matos, avec pichenettes et lâchés de gros cube en bois pour détruire des bâtiments composés de tuiles et de meeples.

-Un prototype de Pearl games avec des visuels bruxellois à première vue, du meeple gestionnaire en perceptive. -J'ai pu aussi découvrir avec grand plaisir le futur Ystari signé William Attia (papa de Caylus) prévu semble t'il pour printemps-été 2013 (à confirmer) de la pose d'ouvrier pour un jeu à durée raisonnable environ 1h30, une mécanique simple mais savamment huilée, des règles faciles à prendre en main (car il faut le dire très bien expliquée ) Et plein d'autres choses..mais pas de photos ici pour respecter un minimum le travail de développement encore en cours. Faudra être patient puis c'est tout !

 

L'ambiance globale

Assez détendue et familiale, un public différent bien sûr selon les zones et type de jeux : des ados survoltés des jeux vidéos, des adultes en groupe ou en couple 20-40 ans en moyenne pour les jeux de société (dont quelques "core" en goguette mais nettement moins qu'à Essen), des enfants aussi bien sûr.

DSC06215

Conclusion

Un moment agréable pour venir partager du jeux dans un cadre chic. Depuis Paris il conviendra de s'organiser à l'avance car le voyage peut revenir un peu cher même si les tentations d'achats sont moins grandes qu'à Essen. Un voyage à faire au moins une fois pour voir même si à choisir le gamer assoiffé sera davantage rincer à Essen.

 

BONUS VIDEO

Vous aussi kiffez la life en allant à Cannes...par procuration.

Une balade gratuite dans les allées du salon, en pure immersion, brut de brut...

N'hésitez pas à préparer un petit sac plastique ;)

 


 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by MS2J - dans Actu-News
commenter cet article

commentaires

Sylvain 13/03/2013 08:05


Bel article en effet :)

J'en profite pour dire que quelques membres de Paris est ludique et de LudiNord ont quand même parcouru le festival ...

De là à avoir un stand, tout au moins pour LudiNord, il y a encore un pas à franchir que la dimension de notre évènement ne permet pas


@+


Sylvain 

MiKL 12/03/2013 17:13


Super article ! ;-)

Laurent 05/03/2013 10:17


Et alors quels sont les jeux qui sont remontés en TGV dans le 77 

Nico² 05/03/2013 18:13


@ Laurent : bah pas grand chose du coup entre les jeux bof, les bons qu'on a déjà ou qui n'étaient pas dispo, les protos que j'ai pas volé...la moisson est très maigre : Augustus, Lady Alice, Tony
Topino (pour les enfants), Speed Dating (pour les fins de soirées), une petite extension pour Room 25 et 4 nouvelles merveilles pour 7 Wonders. Maigre....